tumblr_7c1a53ab0bb09cc41002338fd81f762f_dbb47f59_1280.jpg

Bell X-5

L'équipe

1517278955126_edited.png

David Gagnon

  • Grey LinkedIn Icon

Ingénieur en chef, recherche et développement

DSC_5664-web_edited.png

Tristan Leblanc

  • Grey LinkedIn Icon

Ingénieur en chef, recherche et développement

mini steve.png

Alexis Tanguay

  • Grey LinkedIn Icon

Ingénieur en chef, recherche et développement

'' Un avion à aile balayée variable équivaudrait à une série d’avions expérimentaux de ce type, car il pourrait modifier l’angle de l’aile en fonction des objectifs de recherche souhaités. ''

Le but

Le Bell X-5 a été construit pour tester la faisabilité de changer l’angle de balayage des ailes d’un avion en vol. Cela présentait des avantages tant du point de vue opérationnel que du point de vue de la recherche. Un avion opérationnel pourrait décoller avec ses ailes complètement déployées, ce qui réduirait à la fois sa vitesse de décollage et la longueur de la piste nécessaire.

catnay-pacific-boeing-747-8.jpg

AILES EN FLÈCHES

Pour un avion qui vole en subsonique (Mach < 0,7), la flèche optimale est nulle ou faiblement positive (moins de 5 degrés).
 

Pour un avion plus rapide, la flèche est généralement positive (extrémités dirigées vers l'arrière) :

      - Pour un avion de ligne dont l'aile est en régime transsonique (Mach 0,75 à 0,86), la flèche est de l'ordre de 25 à 35° ;


     - Pour un avion supersonique, la flèche est plus importante, généralement de l'ordre de 35° à 45°. Elle peut varier davantage : entre 18° (F-104 à profils ultraminces) et 70° (ailes delta, Concorde).

‎Caractéristiques générales‎

  • ‎Équipage:‎‎ 1‎

  • ‎Longueur :‎‎ 33 pi 4 po (10,16 m)‎

  • ‎Envergure :‎‎ 30 pi 6 po (9,30 m)‎

  • ‎Envergure balayée :‎‎ 20 pi 9 po (6,32 m) balayée à 60°

  • ‎Hauteur :‎‎ 12 pi 0 po (3,66 m)‎

  • ‎Surface alaire :‎‎ 175 pi2 (16,3 ‎‎m2)‎)

  • ‎Airfoil‎‎:‎‎ ‎‎racine:‎‎ ‎‎NACA 64A011‎‎; ‎‎Conseil :‎‎ ‎‎NACA 64A08.28

  • ‎Poids à vide :‎‎ 6 350 lb (2 880 kg)‎

  • ‎Poids brut :‎‎ 9 875 lb (4 479 kg)‎

  • ‎Motorisation :‎‎ 1 × ‎‎turboréacteur‎‎ ‎‎Allison J35-A-17A‎‎, 4 900 lbf (22 kN) de poussée au niveau de la mer‎

Performances

  • ‎Vitesse maximale :‎‎ 705 mph (1 135 km/h, 613 kn)‎

  • ‎Portée:‎‎ 750 mi (1 210 km, 650 nmi)‎

  • ‎Plafond de service :‎‎ 42 000 pi (13 000 m)‎

  • ‎Poussée/poids‎‎:‎‎ 0.5

AILES
DROITES

Ce type d'ailes est utilisé uniquement pour les aérodynes ayant une vitesse relativement faible (inférieur à Mach 0.7).

Permet le vol à une vitesse plus basse que l'aile en flèche.

1456158.jpg

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/6

Histoire

Le Bell X-5 a de l'ADN Nazi.

Le X-5 était en fait basé sur le Messerschmitt P. 1101 de conception allemande.

Capture.PNG

Cet avion de recherche avait été construit pour étudier les effets de différents angles de balayage des ailes pendant le vol. 

Aucun des avions conçus dans le cadre de ce programme ne parviendra jusqu’à la réalisation d’un prototype complet.

Robert J. Woods en construisit une réplique, propulsée par un réacteur américain Allison J33, avec une amélioration notable : un moteur électrique permettait de changer la flèche de la voilure en vol, permettant de s’adapter aux différentes phases du vol : décollage, montée, combat, croisière ou atterrissage.

Est-ce que le développement va de bon train?

Utilité des deux prototypes

Bien que le mécanisme de balayage des ailes se soit avéré peu pratique pour une utilisation sur les futurs avions, le X-5 a validé les essais en soufflerie indiquant que l’augmentation du balayage des ailes à l’approche de Mach 1 réduirait considérablement la traînée et améliorerait les performances aérodynamiques. Ces données se sont avérées utiles pour concevoir le bombardier F-111 de l’armée de l’air et le chasseur F-14 de la marine.

f-14.gif

1/2

‎Deux X-5 ont été construits. Le premier a été achevé le 15 février 1951 et les deux avions ont effectué leurs premiers vols les 20 juin et 10 décembre 1951. Près de 200 vols ont été effectués à des vitesses allant jusqu’à ‎‎Mach‎‎ 0,9 et à des altitudes de 40 000 pieds (12 000 m). Un avion a été perdu le 14 octobre 1953, lorsqu’il n’a pas réussi à se remettre d’une vrille à 60° de balayage.

 

Le capitaine de l’armée de l’air Ray Popson est mort dans l’accident à ‎‎la base aérienne d’Edwards‎‎. L’autre X-5 est resté à Edwards et a continué à tester activement jusqu’en 1955, et est resté en service comme avion de poursuite jusqu’en 1958.‎